Publié le 22 mai, 2020

En Côte d’Ivoire, le Covid-19 frappe indistinctement enfants, adolescents et adultes. Les chiffres rendus publics le 31 mars dernier révélaient plus de dix enfants déjà testés positifs.

Le covid-19 n’est pas une maladie de personnes du troisième âge. Le virus frappe également les jeunes et mêmes les enfants. En Côte d’Ivoire, les autorités sanitaires ont révélé plus de 10 enfants parmi les 36 cas dépistés positifs le 31 mars dernier. Il s’agissait d’un garçonnet, âgé de moins de 5 ans, de trois enfants, de sexe masculin dont l’âge varie de 5 à 14 ans ; de sept 7 adolescents et de trois adolescentes, dont l’âge varie entre 15 et 24 ans…

Pour le Dr Serge Anouma, médecin-pédiatre au CHU de Cocody, les risques de contamination pour les enfants sont bien réels. « Les enfants peuvent bien être infectés puisque ce sont des êtres humains ». Mais, en se référant « aux études disponibles » il se réjouit du caractère moins grave de l’infection chez l’enfant. « C’est vrai qu’ils ne sont pas épargnés mais la proportion est négligeable ».

Mais, en se référant « aux études disponibles » le médecin pédiatre se réjouit du caractère moins grave de l’infection chez l’enfant. « C’est vrai qu’ils ne sont pas épargnés mais la proportion d’enfants infectés est négligeable ».

Risques de contamination des enfants

Comment protéger les enfants ?

Pour le Dr Serge Anouma, les enfants, comme les adultes se doivent d’observer toutes les mesures de prudence et d’hygiène recommandées. La mère devra bien se laver les mains avant de s’occuper du nouveau-né, ne pas mettre à la bouche, la tétine de l’enfant, porter un masque face à tout symptôme respiratoire…

Pour Louhan Chantal, sagefemme, toutes les mères qui allaitent doivent toujours nettoyer le bout du sein, avant de le passer dans la bouche du bébé. « Elles doivent faire faire ce lavage régulièrement, avec de l’eau au savon, puis rincer le bout du sein et le nettoyer avec un chiffon très propre. J’insiste surtout sur le lavage des mains. Il lui faut toujours laver la main parce que la main passe partout ».

La Côte d’Ivoire n’est pas le seul pays à enregistrer des tout-petits parmi les victimes du coronavirus.

Le 4 avril dernier, une bébé de six semaines est même décédée du mortel virus au Connecticut, aux Etats-Unis. Quelques jours plutôt, un adolescent de 16 ans, puis une fille de 12 ans avaient perdu la vie pour cause de covid-19.

Au Royaume-Uni, à Enfield près de Londres, un nouveau-né était testé positif au coronavirus. Sa mère infectée avait été admise à l’hôpital quelques jours avant son accouchement, pour une pneumonie.

En Côte d’Ivoire, le Dr Serge Anouma se réjouit toutefois de la faible proportion d’enfants contaminés par ce virus. Aussi, invite-t-il ses compatriotes au strict respect des mesures barrières. « Pour éviter cette maladie, il faut suivre les mesures barrières. La contamination est beaucoup plus manuportée. C’est de la main qu’on se contamine. C’est pourquoi il ne faut jamais cesser de se laver les mains. A la limite, chaque 30 minutes quel que soit votre âge », conseille le spécialiste de la médecine des enfants. « Je n’accepte plus de visite aux mères qui accouchent. Pas de visite. Même si c’est votre mère. Et je dis aux mères qui portent des enfants de ne plus sortir de ce chez elles inutilement. C’est le conseil qu’on donne au gens », conseille le Dr Anouma.

OTBO

Ajoutez votre commentaire