Ph: DR

Publié le 18 juin, 2024

Plante miracle ? Le gingembre, bien plus qu’une simple épice pour relever les plats, regorge de vertus pour la santé.

Le gingembre ou Zingiber officinale est une espèce de plante originaire d’Inde et de Chine du Sud. Lorsqu’il est frais, le gingembre se présente sous la forme d’une racine tuberculeuse de couleur claire entourée d’une mince peau sèche et brune. Le terme « gingembre », qui apparaît pour la première fois dans un ouvrage écrit en 1256, est dérivé de la langue des Brahmanes, qui signifie « en forme du bois du cerf ». On le trouve partout dans le monde. Le gingembre est largement utilisé dans l’alimentation. Le gingembre est consommé aux quatre coins du monde. Les nutritionnistes qualifient le gingembre de plante aux nombreuses vertus. Qu’il soit consommé frais, en poudre ou séché, il recèle de nombreuses vertus pour la santé. Le gingembre est consommé pour soulager différents maux tels que les rhumatismes, les nausées, le rhume et les maux de tête. Le gingembre peut être utilisé sous différentes formes, comme en capsules, en poudre, en tisanes, frais ou en sirop.

Ph: DR

Aujourd’hui, on cultive le gingembre dans toutes les régions chaudes de la planète. Tributaires des conditions climatiques, de la nature du sol et des méthodes de culture, la composition et la qualité du gingembre varient considérablement d’un pays à l’autre. Mais le gingembre reste et demeure une plante qui a des valeurs nutritionnelles et caloriques. Le gingembre est très apprécié des nutritionnistes et des spécialistes de la santé. On attribue au gingembre un pouvoir antioxydant. On sait que les antioxydants sont des composés qui protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres.  Le gingembre à des qualités antioxydant et des vertus anti-inflammatoires. Plante miraculeuse. Certainement.  On estime que cette plante a la capacité de prévenir ou d’arrêter les nausées et les vomissements. 

Ph: DR

De plus, les résultats d’études réalisées démontrent que le gingembre, comme épice, peut stimuler la sécrétion de bile et l’activité de différents enzymes digestifs, favorisant une digestion plus rapide des aliments. Des voix plus indiquées affirment aussi que la consommation du gingembre diminuerait les valeurs de glycémie à jeun et d’hémoglobine glyquée en plus d’améliorer la résistance à l’insuline. Elles vont plus loin en conseillant la consommation du gingembre non seulement pour sa capacité à relever le goût des plats, mais aussi pour son aura d’aphrodisiaque.

Le gingembre est certainement excellent pour la santé, mais il est déconseillé de le consommer en excès. Le gingembre n’est pas conseillé aux personnes souffrant de calculs biliaires, de troubles de la coagulation ou utilisant des médicaments anticoagulants. La consommation du gingembre est aussi déconseillée pour la femme enceinte à l’approche de l’accouchement, car il peut augmenter le risque d’hémorragie.

SN

Ajoutez votre commentaire