Cuisine du terroir : le siorkor chez les Didas

 

Un mets réalisé par Badobrey Marie-Thérèse et Seri Philomène.
Une particularité chez les bété et Didas, plat qui se perpétue au fil des générations.
Marie Thérèse « le siorkor ne se prépare pas de la même façon chez les deux ethnies (bété et Didas). Chez nous les Didas, concernant la banane, en plus d’être très mûre il faut ajouter un peu de manioc et de la banane non mûre de peur que le foutou soit trop léger et difficile à “couper”. Ce qui est le contraire chez les Bétés, eux ils préfèrent seulement la banane bien mûre (sans rien ajouter.)
Etape 1 : les ingrédients
Le siorkor (lokosoukouè, kaklou, pklé, boborou, chez d’autres peuples en Côte d’Ivoire ).
–Des champignons noirs (selon la quantité de la sauce).
–Le piment frais ou le piment sec (selon la préférence).
–Des champignons frais ou (champignons long-pieds).
–Deux poissons fumés sec.
–Du sel et deux cubes d’assainissement crevette (selon la quantité de la sauce).
–Des bananes très mûres .
–Deux morceaux de maniocs et deux bananes non mûres
Etape 2 : cuissons de la sauce.
Bien laver et bien nettoyer tous les ingrédients. Couper les champignons frais en petits morceaux.
Laver et nettoyer les poissons fumés les émietter avant de les mettre dans la sauce. 
Piler les grains de siorkor afin d’obtenir une poudre, que vous allez après détacher a la vapeur. A noter que le siorkor s’ajoute à la sauce au dernier moment quand celle-ci est déjà cuite. C’est ce qui rend la sauce gluante.
Laver les piments, sans les couper en morceaux,  les mettre directement dans la sauce. Laissez cuire, les retirer et les écraser.
Porter la sauce à ébullition puis ajouter les cubes d’assainissement et Laisser bien bouillir jusqu’à la cuisson du poisson fumé et des champignons. Hors du feu retirer de la sauce les morceaux de poissons et de champignons. Filtrer la sauce et y ajouter la poudre de siorkor. Bien mélanger  et rajouter les morceaux de poissons et de champignons. Mélanger au point d’obtenir une sauce lourde et gluante. (Fin de la cuisson. La personne est libre de remettre au feu comme ne pas remettre).
NB : Avant d’ajouter le siorkor filtrer la sauce pour éliminer les éventuels grains de sable laissés par les champignons. Nettoyer la marmite. Et enfin remettez les ingrédients avec l’eau de la sauce. Ensuite mélanger avec le siorkor .
Etape 3 : cuisson du foutou de banane.
les bananes étant bien mûres , pour éviter qu’elles ne collent au fond de la marmite lors de la cuisson, il faut “tapisser” le fond de la marmite avec les peaux de bananes préalablement bien lavées, mettre d’abord les bananes mûres ensuite les bananes non mûres puis les morceaux de manioc.
Mettez le tout au feu pendant 25 min. Le temps de permettre au manioc et aux bananes non mûres de bien cuire.
Apres cuisson, piler le foutou. Contrairement au foutou ordinaire, le foutou du siorkor est plus léger à cause de la quantité de banane très mûres.
Le plat est chaud et prêt à servir, bon appétit.
Et bienvenue chez les Didas !
 

 


 

 

Vous aimerez aussi :

Ajoutez votre commentaire